Skip navigation

Il y a dorénavant plus d’un milliard de sites sur le réseau internet, et ce chiffre augmente en permanence, selon les derniers relevés établis en temps réel mardi 16 septembre par le site spécialisé Internet Live Stats. Internet a fêté ses 25 ans en début d’année et le compteur d’Internetlivestats.com indiquait que la Toile comptait plus d’1,06 milliard de sites mercredi 17 septembre peu avant minuit GMT. Toujours selon le même indicateur, rien que pour la journée de mardi, Google a enregistré plus de 3,1 milliards de recherches sur ses serveurs, et près de 170 milliards d’e-mails avaient été envoyés au cours des dernières 24 heures. La barre des 3 milliards d’internautes devrait aussi être franchie prochainement.

(source : Stratégies 09/14)

Une étude de Generix Group-Institut Toluna indique que pour les Français, être fidèle à une marque consiste principalement à la recommander autour de soi (58%) et acheter systématiquement des produits de la même enseigne (54%). Si en moyenne, 1 Français sur 2 possède 2 à 3 cartes de fidélité, seuls 6% ont le sentiment que cette dernière est récompensée. Ce sentiment d’ingratitude se traduit par de la résignation (58%) ou un désir de représailles (42%).

(source : Stratégies 09/14)

De plus en plus d’achats en ligne sont réalisés au départ de supports mobiles, d’après les statistiques d’Ingenico (ex-Ogone), firme spécialisée dans les paiements sécurisés en ligne, relayés par Le Soir samedi. En juin 2013, 6,5% des transactions sur le web effectuées par des clients belges l’étaient via une tablette ou un smartphone. Un an plus tard, cette part représente 12% de l’e-commerce.

Il ressort en outre de ces statistiques que de plus en plus de sites sont compatibles avec ces supports et que l’achat moyen sur des tablettes et smartphones sous iOS (Apple) est plus élevé que sur Androïd (Google), ce dernier système réduisant tout de même l’écart avec son concurrent.

Le nombre d’achats en ligne ne cesse par ailleurs de croître et devrait, selon les projections de Becommerce.be, la fédération du commerce en ligne, franchir le cap des 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires (pour 1,9 milliard en 2013).

(source : http://trends.levif.be/economie/politique-economique/12-des-achats-en-ligne-se-font-via-un-support-mobile/article-normal-260163.html)

Plus de 60% des utilisateurs d’internet sur leur mobile sont responsables des achats, un chiffre qui a doublé depuis 2009, selon le rapport de l’audience de l’internet mobile en juin 2014 de Médiamétrie. L’institut note en outre qu’en juin, les responsables des achats ont passé 4h12, consommé 770 pages sur les sites mobile et réalisé plus de 200 sessions sur des applications mobiles. Les plus populaires chez cette frange de la population sont les sites et applis s’adressant aux parents ou familles, et traitant de mode, maison et cuisine.

(source : Stratégies 09/14)

Une étude menée par le cabinet Strategy Analytics en Europe et aux Etats-Unis démontre qu’un tiers des télespectateurs regardent la télévision « passivement », sans aller sur internet ou discuter par SMS. Tendrement appelés les « couch potatoes » dans l’étude, soit littéralement les « patates de canapé », cette frange représente la plus grande partie des télespectateurs. Le deuxième groupe est celui des fanas du replay: ils sont 26% à ne pas regarder les programmes en direct mais systématiquement en différé. Moins d’un télespectateur sur cinq (18%) est sur Twitter quand il regarde la télévision et 12% envoient des textes.

(source : Stratégies 09/14)

La société Good Technology, spécialisée dans la sécurité sur mobile, fournit une solution d’email sécurisée aux entreprises avec un client iOS, Android et Windows Phone. Good est l’alternative sérieuse au service entreprise BlackBerry. Dans son dernier rapport trimestriel, Good annonce des chiffres qui illustrent le taux de pénétration des différents OS en entreprise :
51% des smartphones activés sont des iPhone (chiffre constant par rapport au trimestre précédent)
90% des tablettes sont des iPads (-2 points par rapport au trimestre précédent)

En regroupant par OS :
67% des terminaux (smartphones+tablettes) sont sous iOS,
32% sous Android,
1% sous Windows Phone
Good constate également que l’adoption des smartphones/tablettes est en forte hausse, notamment dans certains services tels que la finance ou le secteur public et le gouvernement. Ces derniers montrent une progression de 5% sur l’activation d’iPad.

Le partenariat entre Apple et IBM pour construire de nouvelles solutions pour entreprises ne fera que renforcer la position d’iOS dans ce domaine.

(source : http://www.macbidouille.com/news/2014/08/13/vers-une-suprematie-ios-en-entreprise)

Le dernier week-end des soldes est là. Et c’est aussi l’heure d’un premier bilan. Du côté du SNI, on évoque un recul des ventes de 1,5%.

Voilà donc le dernier week-end des soldes. Gageons que ce sera la ruée sur les derniers stocks que les commerçants devraient vendre à un prix «plancher». C’est aussi l’occasion pour le Syndicat neutre pour indépendants (SNI) de dresser un premier bilan des soldes estivaux. Et il n’est pas bien joli… « Jusqu’à présent, les soldes ont été assez décevants, souligne Sven Nouten, porte-parole du SNI. Après un tour de table auprès de 338 magasins de vêtements et chaussures, il apparaît que leur chiffre d’affaires a… diminué de 1,5% par rapport à l’an dernier, ce qui contraste avec une étude du SNI sortie en juin dernier, où une majorité des commerçants s’attendaient pourtant à de bons soldes.

À qui la faute? Le SNI avance deux raisons possibles pour expliquer ces résultats moyens; un printemps doux et l’e-commerce. «La météo estivale des mois d’avril, mai et juin a poussé les consommateurs à effectuer des achats plus tôt. Bref, les T-shirts, blouses, jupes, robes, shorts et autres vêtements de l’été sont partis plus tôt. Et ils n’ont dès lors plus besoin de racheter ce type de vêtements lorsque les soldes d’été arrivent. »

Après un printemps doux, c’est la progression de l’e-commerce qui est avancé comme autre explication à des ventes jugées un peu faiblardes…

Le SNI a d’ailleurs mené une enquête auprès de 521 commerces issus de différents secteurs (vêtements, librairies, informatique) sur le -e-commerce. Parmi les commerçants interrogés, plus de la moitié (56%) constatent une demande de la part de leurs clients pour un webshop. Et 11% des magasins ne disposant pas encore d’offre en ligne ont l’intention d’y remédier.

Pour 42% des répondants détenant un webshop, il s’agit là d’une offre nécessaire, même si l’e-commerce ne représente qu’une faible part de leur chiffre d’affaires. En effet, seuls 23% des commerces obtiennent plus d’un quart de leur chiffre d’affaires grâce à leur nouvelle offre. Enfin, 40% des commerces se sont tournés vers le web pour augmenter leurs ventes et 34% ont vu leur clientèle et leur chiffre augmenter grâce au webshop.

(source : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140725_00506958)

A busy NYC restaurant kept getting bad reviews for slow service, so they hired a firm to investigate. When they compared footage from 2004 to footage from 2014, they made some pretty startling discoveries. So shocking, in fact, that they ranted about it on Craigslist!

Here’s the transcription:
We are a popular restaurant for both locals and tourists alike. Having been in business for many years, we noticed that although the number of customers we serve on a daily basis is almost the same today as it was 10 years ago, the service just seems super slow even though we added more staff and cut back on the menu items…

One of the most common complaints on review sites against us and many restaurants in the area is that the service was slow and/or they needed to wait a bit long for a table.

We decided to hire a firm to help us solve this mystery, and naturally the first thing they blamed it on was that the employees need more training and that maybe the kitchen staff is just not up to the task of serving that many customers.

Like most restaurants in NYC we have a surveillance system, and unlike today where it’s a digital system, 10 years ago we still used special high capacity tapes to record all activity. At any given time we had 4 special Sony systems recording multiple cameras. We would store the footage for 90 days just in case we needed it for something.

The firm we hired suggested we locate some of the older tapes and analyze how the staff behaved 10 years ago versus how they behave now. We went down to our storage room but we couldn’t find any tapes at all.

We did find the recording devices, and luckily for us, each device has 1 tape in it that we simply never removed when we upgraded to the new digital system!

The date stamp on the old footage was Thursday July 1, 2004. The restaurant was very busy that day. We loaded up the footage on a large monitor, and next to it on a separate monitor loaded up the footage of Thursday July 3 2014, with roughly the same amount of customers as ten years before.

I will quickly outline the findings. We carefully looked at over 45 transactions in order to determine the data below:

2004:

Customers walk in.

They gets seated and are given menus, out of 45 customers 3 request to be seated elsewhere.

Customers on average spend 8 minutes before closing the menu to show they are ready to order.

Waiters shows up almost instantly takes the order.

Appetizers are fired within 6 minutes, obviously the more complex items take longer.

Out of 45 customers 2 sent items back.

Waiters keep an eye out for their tables so they can respond quickly if the customer needs something.

After guests are done, the check delivered, and within 5 minutes they leave.

Average time from start to finish: 1:05

2014:
Customers walk in.

Customers get seated and is given menus, out of 45 customers 18 requested to be seated elsewhere.

Before even opening the menu they take their phones out, some are taking photos while others are simply doing something else on their phone (sorry we have no clue what they are doing and do not monitor customer WIFI activity).

7 out of the 45 customers had waiters come over right away, they showed them something on their phone and spent an average of 5 minutes of the waiter’s time. Given this is recent footage, we asked the waiters about this and they explained those customers had a problem connecting to the WIFI and demanded the waiters try to help them.

Finally the waiters are walking over to the table to see what the customers would like to order. The majority have not even opened the menu and ask the waiter to wait a bit.

Customer opens the menu, places their hands holding their phones on top of it and continue doing whatever on their phone.

Waiter returns to see if they are ready to order or have any questions. The customer asks for more time.

Finally they are ready to order.

Total average time from when the customer was seated until they placed their order 21 minutes.

Food starts getting delivered within 6 minutes, obviously the more complex items take way longer.

26 out of 45 customers spend an average of 3 minutes taking photos of the food.

14 out of 45 customers take pictures of each other with the food in front of them or as they are eating the food. This takes on average another 4 minutes as they must review and sometimes retake the photo.

9 out of 45 customers sent their food back to reheat. Obviously if they didn’t pause to do whatever on their phone the food wouldn’t have gotten cold.

27 out of 45 customers asked their waiter to take a group photo. 14 of those requested the waiter retake the photo as they were not pleased with the first photo. On average this entire process between the chit chatting and reviewing the photo taken added another 5 minutes and obviously caused the waiter not to be able to take care of other tables he/she was serving.

Given in most cases the customers are constantly busy on their phones it took an average of 20 minutes more from when they were done eating until they requested a check. Furthermore once the check was delivered it took 15 minutes longer than 10 years ago for them to pay and leave.

8 out of 45 customers bumped into other customers or in one case a waiter (texting while walking) as they were either walking in or out of the Restaurant.

Average time from start to finish: 1:55

We are grateful for everyone who comes into our restaurant, after all there are so many choices out there. But can you please be a bit more considerate?

(source : http://news.distractify.com/culture/craigslist-surveillance-restaurant/)

La plateforme e-commerce chinoise Meituan a annoncé que le volume brut de marchandises échangées durant la première moitié de 2014 a dépassé les 1,9 milliards d’euros (16 milliards de yuans), ce qui correspond au volume échangé de l’ensemble de l’année 2013. Plus de 70 % des transactions ont été réalisées sur mobile.

Meituan détiendrai entre 56 % et 57 % des parts de marché. Actuellement ses principaux concurrents sont Dianping, soutenu par Tencent et Nuomi, soutenu par Baidu. Meituan lui-même étant financé par Alibaba Group. La société compte plus de 3000 commerciaux.

(source : http://technode.fr/2014/07/21/site-commerce-local-meituan-annonce-hausse-70-dutilisation-service-mobile/)

La victoire 7 buts à 1 de l’Allemagne sur le Brésil, mardi 8 juillet en demi-finale de Coupe du Monde, a permis aux réseaux sociaux de battre quelques records d’interactions. Sur Twitter, le match a généré 35,6 millions de tweets, battant le record tous sports confondus, selon les chiffres du réseau social. Le record précédent sur Twitter datait du 48e Super Bowl, qui avait provoqué près de 25 millions de commentaires, le 2 février dernier. Sur Facebook, la rencontre a effacé des tablettes les précédents records, avec plus de 200 millions d’interactions, publications, commentaires et «j’aime» pendant les 90 minutes du match, mettant en rapport 66 millions de personnes, ce qui représente un record absolu pour le réseau social.

(source : Stratégies 07/14)